Jean-Marc Dumontet. © DR

Rencontre avec Jean-Marc Dumontet

Dans le cadre de leur cours sur l’innovation dans les médias, dispensé par Marc Gonnet, les C3M (Communication, Marketing & Management des Médias) ont eu la chance de rencontrer le producteur de spectacles et théâtre Jean-Marc Dumontet. Pendant une heure et demie, ils ont pu échanger sur les problématiques liées à la conception, la communication et la production sur la scène parisienne.

“Une salle de spectacle est un média”

Jean-Marc Dumontet possède le théâtre du Point Virgule, le théâtre Bobino et le théâtre Antoine avec Laurent Ruquier. Après avoir racheté chacune de ces salles de spectacles, il s’est appliqué à en faire des “marques” avec une identité propre et véhiculant un certain imaginaire. La création du Grand Point Virgule montre également l’extension de ces “salles-marques”. Chacun des artistes produits par Jean-Marc Dumontet peut ainsi accéder à une célébrité par étapes, en commençant dans des salles avec un nombre de places réduits pour ensuite être consacré dans des salles de grande envergure.

La relation entre le producteur et les artistes

Au cours de sa carrière, Jean-Marc Dumontet a eu l’occasion de travailler avec entre autres Fabrice Lucchini, Gérard Depardieu. Il est également le producteur de Nicolas Canteloup, Alex Lutz et Bérengère Krief. Pour lui, la relation du producteur avec l’artiste doit reposer sur la franchise. Jean-Marc Dumontet est très concerné par l’image des artistes qu’il produit. Un bon artiste doit bien entendu avoir du talent, mais également être une personne modeste et capable de se remettre en question. Sa relation unique avec Nicolas Canteloup – ils travaillent en effet ensemble depuis 15 ans maintenant – se fonde sur un échange régulier et une écoute mutuelle. Pour lui la force du producteur réside dans sa capacité à se positionner et à porter un regard distancié sur les performances de ses artistes et ainsi leur apporter des conseils judicieux.

Le monde culturel est aussi un business

Jean-Marc Dumontet n’est pas un mécène, c’est un entrepreneur. Il considère le monde du théâtre et des spectacles comme une entreprise qu’il faut faire fructifier en prenant des risques, en s’imposant des challenges et en se remettant perpétuellement en question. En découvrant chaque jour de nouveaux artistes et en sauvant de nombreuses salles de la faillite, Jean-Marc Dumontet a bien créé une entreprise « spectaculaire ».

 

Cet échange entre Jean-Marc Dumontet a permis aux C3M de découvrir les coulisses du monde du spectacle ainsi que les stratégies mises en place pour faire de chaque salle une marque et de chaque performance d’artiste un show travaillé afin qu’il soit “médiagénique”.

Par Clémence Laurent, étudiante C3M 2014-2015