Image Edito

L’heure est à l’effeuillage. Dépouiller, filtrer, élaguer, presser, extraire, découvrir, exhiber, discerner, défaire : voilà des mots qui nous parlent, des tâches qui nous siéent.

En tant qu’étudiant du Celsa en Communication, Marketing et Management des Médias, prendre la parole alors que l’on est au seuil de sa carrière n’est pas chose aisée. Cela l’est d’autant moins dès lors que l’on prétend à un travail de dévoilement du monde médiatique. Or, nous sommes fort déterminés à ne pas vous faire regretter la lecture de notre revue. Nous avons certes visé haut et loin mais c’est parce que nous avançons bien accompagnés. Professionnels de tous médias, enseignants du Celsa, chercheurs du GRIPIC et anciens diplômés se sont joints à notre projet car ils y croyaient.

Effeuillage, c’est avant tout le fruit d’une passion commune, d’une méthode de recherche appliquée et de connaissances partagées. Nous voulons comprendre les transformations du paysage médiatique actuel en nous débarrassant de ce qui biaise les regards trop fébriles, prompts à se forger une opinion monolithique.

A l’heure où le marketing des médias ne cesse de s’adapter aux nouvelles consommations numériques, comment appréhender l’évolution de professions médiatiques qui oscillent entre tradition et innovation ? Quand on constate le brouillage grandissant des genres éditoriaux au sein des médias et des marques, comment évaluer son impact sur un consommateur en pleine crise de défiance ? Dans quelle mesure pouvons-nous statuer sur ce qui sera le passage à une nouvelle ère médiatique ou un simple épiphénomène sociétal s’essoufflant à mesure que l’effet de mode se dissipe? Bref, que sont et que deviennent les médias ?

Pour tenter de répondre à ces questions, nous analysons le long, le court et le moyen termes. Nous voulons confronter production et réception, passé et présent, pratiques et usages. Tous les discours gagnent à être déconstruits car analyser les transformations des entreprises médiatiques, c’est aussi chercher entre les failles discursives de l’auto-promotion, repérer les amalgames interprétatifs, apporter les éclairages nécessaires ou dépoussiérer les représentations caduques.

Nous n’écrivons ni pour vous édifier, ni pour donner des leçons. Nous avons simplement la conviction d’avoir quelque matière à vous offrir, que vous soyez étudiant, professionnel des médias et de la communication ou tout simplement curieux de mieux comprendre ce que sont et deviennent la presse, la télévision, la radio et internet.

Sans plus tarder et avant que l’effeuillage ne débute… vous vous apprêtez à revivre le bilan d’une année médiatique tumultueuse, à passer par le kaléidoscope des tendances lourdes et des orientations éphémères des médias, à déboucher sur notre grand dossier consacré à la téléréalité pour finir sur la découverte de quatre professionnels des médias dans l’exercice de leur métier.

Bonne lecture, bon effeuillage ! [hr]
Laura Encinas
Etudiante C3M
Promotion 2011-2012
 

[button link=”http://www.celsa.fr/effeuillage/” size=”large” text=”grey”]Lire la revue[/button]