Game of Thrones : L’hiver arrive et le buzz médiatique aussi

La série Game of Thrones s’apprête à faire son grand retour sur HBO le 12 avril 2015 pour sa cinquième saison. Des millions d’internautes à travers le monde attendent cet événement, mais quel est l’avenir de ce phénomène médiatique incontestable ?

Retour sur un succès sans conteste

Depuis 2011, Game of Thrones ne cesse de conquérir le monde. Il ne faut seulement pas oublier qu’avant d’être le phénomène télévisuel que l’on connaît, cette série fantastique est le fruit de quinze tomes (pour le moment) écrits par George R. R. Martin, appelés en français Le Trône de fer, et vendus à plus de quinze millions d’exemplaires à travers le monde[1]. Le développement de la série a débuté en janvier 2007, lorsque la chaîne américaine HBO a acquis les droits des romans de l’auteur. L’épisode pilote est sorti 4 ans plus tard, le 17 avril 2011 aux Etats-Unis et comptabilisait 2,2 millions de téléspectateurs pour sa première diffusion.

La diffusion de la première saison dans son intégralité aura attiré 9,3 millions de téléspectateurs aux États-Unis. Avec la dernière saison diffusée (la saison 4) Game of Thrones devient la série la plus regardée de la chaîne HBO avec 18,4 millions de téléspectateurs, battant le record détenu par Les Soprano. [2] Ces chiffres sont d’autant plus impressionnants que HBO est une chaîne disponible seulement par abonnement aux États-Unis. En comparaison, une chaîne à péage comme Canal + en France peine à atteindre le million de téléspectateurs en prime-time chaque soir et notamment avec des séries étrangères.

Avec 142 nominations à son compteur au sein des grands événements internationaux de récompense de séries télévisées en 2014[3], Game of Thrones est reconnu aussi bien par les téléspectateurs que par les professionnels du métier. Les critiques ont été généralement positives, tant sur la qualité de la production que sur la restitution de l’univers des livres et les personnages, jugés convaincants. Pour Tim Goodman du Hollywood Reporter, « quelques minutes dans la série épique Game of Thrones de HBO, et il est clair que le battage médiatique a été juste et que l’attente en valait la peine »[4]. Mary McNamara du Los Angeles Times considère que c’est « une grande série, tonitruante d’intrigues politiques et psychologiques, hérissée de personnages vivants, hachurée d’intrigues alléchantes et arrosée de fantastique »[5].

Malgré un coût de production élevé (HBO aurait dépensé entre 5 et 10 millions uniquement pour l’épisode pilote), Game of Thrones continue de générer des profits énormes.

Quel avenir pour un tel phénomène ?

Au-delà de ses audiences TV qui représentent le fer de lance de la série, on pourrait traduire la série Game of Thrones comme un objet pluri-médiatique. L’engouement suscité par la série conduit les fans étrangers à télécharger les nouveaux épisodes dès le lendemain de leur diffusion aux États-Unis, sans attendre la diffusion légale sur les chaînes gratuites nationales de leur propre pays.

En 2013, le site Torrent Freak comptabilisait 5,9 millions de téléchargements illégaux concernant Game of Thrones. Elle est la série la plus téléchargée devant Breaking Bad (4,2 millions de téléchargements). C’est également, la seule série qui fait plus de téléchargements illégaux que d’audience outre-atlantique.

Michael Lombardo, le directeur des programmes d’HBO, ne s’en plaint pas, bien au contraire : « Je ne devrais sans doute pas dire ça, mais c’est une sorte de compliment, expliquait-il alors à Entertainment Weekly. La demande est là. Et cela n’a clairement pas eu d’effet négatif sur les ventes de DVD. [Le piratage] est quelque chose qui vient avec le fait d’avoir un programme qui marche très bien sur une chaîne payante. »[6]

 

Les Français ont la chance de pouvoir bénéficier de 3 chaînes (OSC City, Canal + puis D8) diffusant chacune son tour la série. Malgré tout la France reste le cinquième pays au monde qui pirate le plus Game of Thrones.

Hormis les téléchargements, la série a une vraie place sur la toile puisqu’elle génère des milliers de parodies, des millions de vidéos vues au sujet de la série ; signe de sa grande popularité et sa capacité à faire le buzz (on peut penser aux vidéos virales sur YouTube montrant les réactions de téléspectateur devant l’épisode 9 de la saison 3).

Aujourd’hui, la série, devenue marque à part entière, s’attaquerait même au grand écran puisque des rumeurs annonceraient la conclusion de la série par un film diffusé au cinéma, suivi de plusieurs prequels.

Alors, est-ce que Game of Thrones va affirmer sa présence sur grand écran afin de confirmer sa position de phénomène pluri-médiatique ? Ou la série va-t-elle se recentrer sur ce qui a fait son succès?

Sources

[1]                         http://www.ozap.com/actu/la-folie-game-of-thrones-expliquee-en-dix-chiffres/452614

[2]                         Source Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Game_of_Thrones

[3]                         http://www.ozap.com/actu/la-folie-game-of-thrones-expliquee-en-dix-chiffres/452614

[4]                         Tim Goodman, « Game of Thrones: Review » the Hollywood Reporter,?15 avril 2011

[5]                         Mary McNamara, « Swords, sex and struggles » Los Angeles Times,?15 avril 2011

[6]                         http://www.telerama.fr/series-tv/game-of-thrones-plus-qu-une-serie-un-phenomene,98660.php#nav-left

Credits photo : http://winteriscoming.net/

Bérangère Crozier