Mais que sont devenus les PowerPoints de chats que l’on s’envoyait jadis par courriel ?

Au tournant du 21ème siècle, un drôle de phénomène vit le jour sur Internet. Anodin, il semble pourtant que le web y ait puisé les fondements de sa culture la plus consensuelle et la plus médiatique : la culture « cute ».

Ce phénomène est celui des PowerPoints compilant des clichés de chats (mais encore de couchers de soleil ou de bouquets de fleurs sur fond de musique d’ascenseur) que l’on s’envoyait jadis par chaînes de courriels. Aujourd’hui considéré comme parfaitement kitsch et totalement dépassés, ces diaporamas qui ont évolué aux mêmes rythmes que les transformations médiatiques et techniques d’Internet semblent pourtant avoir marqué durablement notre culture visuelle du web.

Le sujet de ce dossier peut donc sembler anecdotique, il n’en ouvre pas moins un champ de réflexion de plus grande envergure permettant de penser des évolutions majeures relatives aux usages et aux représentations d’Internet : du détournement créatif, par les amateurs, de softwares (comme PowerPoint), à l’invention de nouvelles petites formes médiatiques (tels les gifs ou les mèmes), en passant par la réappropriation des contenus conduite dans la perspective d’une production d’un récit de soi (sur les réseaux sociaux notamment) ou par la récupération, par les marques, et parfois même par l’imitation des productions amateurs sur Internet à des fins de dépublicitarisation.

Objet a priori insignifiant, le chat sur Internet, parce qu’il traverse une pluralité de discours, de dispositifs et de pratiques, parce qu’il s’y trouve embarqué, qui plus est, dans l’épaisseur temporelle de l’usage ordinaire du web, permet finalement de comprendre comment se développent des modèles de communication propres à Internet.

Etudier ainsi les métamorphoses médiatiques du chat sur Internet, c’est s’inscrire dans le projet plus vaste de l’observatoire des transformations médiatiques, porté par la Chaire du CELSA, qu’Effeuillage, par son travail de veille et d’analyse, ne cesse d’alimenter depuis son origine et auquel, la promotion 2015-2016 du master CELSA Communication option Médias et management a su, en tirant le meilleur profit possible de ses cours de sémiologie, apporter une belle contribution cette année.

Hécate Vergopoulos - Maître de conférences, CELSA - Université Paris-Sorbonne