Un dîner presque parfait, quand la cuisine devient opportunité publicitaire

 
« Un diner presque parfait » est une émission culinaire diffusée sur M6, du lundi au vendredi, à 16h20, depuis 2008. Adaptation de l’émission britannique « Come Dine With Me », le principe est de mettre en compétition cinq candidats afin de réaliser le dîner « parfait ». A sa première diffusion en France, l’émission apparait comme innovante par rapport à l’ensemble du champ audiovisuel.

Une émission de cuisine différente

Un hôte reçoit chez lui quatre invités autour d’un dîner. L’art de recevoir et  l’aspect culinaire, mis au premier plan, sont deux sujets fédérateurs. Les candidats sélectionnés sont des amateurs de cuisine et présentent des profils sociologiques variés. Chaque téléspectateur est susceptible de s’identifier à la situation, ainsi qu’aux candidats de l’émission. Le choix des plats joue aussi un rôle important. Ces derniers sont toujours accessibles : aliments à des prix abordables, faible niveau de difficulté des recettes. L’ensemble de ces éléments permettent donc de rassembler un large public, en apportant des signes d’identification plus forts que les émissions de cuisine traditionnels.

Lancée en février 2008, l’émission connaît un succès fulgurant, avec 40% des parts de marché chez les ménagères de moins de 50 ans*, deux mois après sa première diffusion. Aujourd’hui,  la part d’audience* baisse, avec en moyenne seulement 12,8% de part d’audience en 2013*. Sans doute pour tenter de fédérer à nouveau un large public, de nouveaux éléments apparaissent, notamment des émissions thématiques. En octobre 2013, l’émission met en scène chaque semaine une célébrité dont la cuisine n’est pas le domaine de prédilection.

Une densification du discours marchand

Le dispositif du programme permet d’insérer un discours marchand. Lorsque l’hôte fait les courses afin de préparer son dîner, toute une séquence présente les différents commerçants, et les aliments proposés. Ensuite, lors de la confection du repas, un insert*  rappelle les ingrédients nécessaires, une voix off commentant les différentes actions à mener afin de réaliser le même plat. Cette séquence inscrit l’émission dans la lignée des émissions de cuisine historiques, en reprenant les codes traditionnels de démonstration. La majorité des plans montrent des produits, comme pendant le dîner, lorsque l’hôte apporte et décrit aux invités chacun des plats. Tous ces éléments sont susceptibles de donner envie de cuisiner, et pour se faire de se procurer certains des ingrédients utilisés. Ce discours marchand facilite les insertions publicitaires. La plupart proposent des produits alimentaires, du saumon aux légumes. Le décalage entre le programme et les produits publicitaires est considérablement réduit, car l’idée de consommation est déjà très présente à l’image pendant l’émission.

« Un dîner presque parfait » est un exemple intéressant des avantages que présentent les émissions culinaires pour les chaînes de télévision. M6 décline d’ailleurs ce type de programme avec d’autres émissions à succès telles que « Top Chef », « Cauchemar en cuisine », « Le Meilleur Pâtissier », « Le Meilleur Boulanger de France ». La tendance télévisuelle semble bien être au culinaire. A tel point que la concurrence est devenue pour ainsi dire interne, avec le succès de programmes lancés par la chaîne comme « Top Chef ».

Part d’audience

Pourcentage de personnes ayant visionné la chaine en question par rapport à l’audience globale du média télévisé.