Wattpad, l’écriture à portée de smartphone

Wattpad est un site Internet, également décliné en application mobile, qui se définit comme « la plus grande communauté au monde de lecteurs et écrivains » ; conciliant culture numérique et culture de l’écrit, ce réseau social intègre les pratiques d’une culture juvénile connectée.

Créé au Canada en 2006 par Allen Lau et Ivan Yuen, ce site dédié à la lecture et à l’écriture a connu depuis sa création un véritable succès avec 40 millions d’utilisateurs partout dans le monde[1]. Attirant un public majoritairement féminin et adolescent (selon le blog de la plateforme, 50% des nouveaux inscrits en 2014 avaient moins de 18 ans[2], et trois utilisateurs sur quatre seraient des femmes), cette plateforme accueille des récits reflétant les préoccupations de ce public spécifique, avec une grande majorité de fanfictions[3] à dominante sentimentale voire érotique. On pourrait être tenté de porter un regard goguenard sur ces productions auxquelles l’originalité, la grammaire et l’orthographe manquent bien souvent. Mais au-delà de cette question de la qualité des récits publiés, la grande force de Wattpad est d’avoir su proposer un dispositif d’écriture et de lecture nouveau, adapté aux pratiques propres à une certaine culture juvénile.

L’interaction au coeur du dispositif

Wattpad se présente sur son site comme un « endroit de découverte et de partage de récits », une « plateforme sociale » et une « communauté d’écrivains et de lecteurs »[4]. Ce champ lexical souligne le caractère dit « social » de ce dispositif, au sein duquel l’échange est encouragé et mis en visibilité : les commentaires des lecteurs sur un récit sont affichés dès la page d’accueil de ce dernier, juste en dessous du résumé. De même lorsque l’on se rend sur le profil d’un auteur, on peut directement poster un commentaire et voir les derniers commentaires publiés. Les auteurs ont pleinement intégré cette dimension : il est très fréquent qu’ils invitent leurs lecteurs à les contacter et qu’ils s’adressent à eux sur le mode affectif, allant jusqu’à dévoiler des anecdotes sur leur vie personnelle ; on se situe donc bien entre la plateforme d’écriture et le réseau social, entre narration fictionnelle et dévoilement de soi.

Les auteurs invitent également leurs lecteurs à donner leur avis sur leurs récits, voire à décider de la suite. L’interface de réseau social de Wattpad favorise une écriture collaborative et la création d’histoires « sociales » en mettant « les écrivains et les lecteurs en connexion directe »[5]. Au-delà du rapport de connivence qui s’instaure entre l’auteur et son public, les lecteurs sont parfois pleinement intégrés dans le processus d’écriture : les commentaires permettent non seulement d’émettre un avis mais aussi de commenter un chapitre ligne par ligne, en sélectionnant le passage que l’on souhaite annoter. Ces commentaires et les éventuelles critiques sont pris en compte par les auteurs, qui modifient souvent leurs histoires en fonction de ces critiques. Le concept de lecteur/auteur développé par Hans-Robert Jauss[6] est donc poussé à l’extrême, puisque le lecteur n’est plus seulement anticipé lors du processus d’écriture ; il y participe désormais pleinement, à la ligne près.

Multiplicité des supports, multiplicité des médias

Selon le bilan 2014 de la plateforme, 85% de son trafic passe par l’application mobile[7] : Wattpad s’inscrit ainsi dans une tendance contemporaine d’usages multisupports, en proposant une lecture sur plusieurs terminaux : ordinateur, smartphone, tablette… Mais la principale particularité de cette application est qu’elle permet également d’écrire : 53% des wattpadeurs ont ainsi écrit une histoire sur leur téléphone[8] . Il est ici possible d’écrire un récit comme on envoie un texto, dans le bus ou même pendant un cours. Wattpad promeut ainsi une écriture et une lecture mobiles, instantanées et délinéarisées : la publication se fait par chapitres, et un système de notification prévient les lecteurs dès qu’un nouveau chapitre est publié, ce qui va dans le sens d’une lecture et d’une écriture feuilletonnantes plutôt que de récits publiés en une seule fois. Les auteurs peuvent ainsi mener plusieurs ouvrages de front, de même que les lecteurs qui lisent les chapitres de manière sérielle et discontinue, au fil de leur publication.

Wattpad permet par ailleurs à ses auteurs d’enrichir leurs écrits par des images, de la vidéo, du son… Chaque chapitre d’un récit peut s’accompagner d’une illustration qui peut être une photo ou une vidéo ajoutée à partir de YouTube. Wattpad a annoncé en avril 2015 avoir conclu un partenariat avec le site Soundcloud[9], qui permet d’écouter et de publier des contenus audio. Il est ainsi possible d’associer du son à chaque passage que l’on souhaite. Cela permet de créer une bande originale à l’histoire, des bruitages, voire d’ajouter des dialogues oraux. Enfin, certains auteurs prolongent leur histoire au-delà de Wattpad en l’enrichissant avec des contenus spécifiques sur d’autres réseaux sociaux, par exemple en créant des comptes pour leurs personnages sur Facebook ou Ask.fm. Cela permet à l’auteur d’enrichir son univers au-delà du récit.

Wattpad propose donc de véritables créations multimédia qui dépassent le simple récit écrit en y alliant son, image, vidéo, et d’autres réseaux sociaux. Le dispositif de Wattpad permet ainsi des pratiques de lecture et d’écriture renouvelées et adaptées à un contexte de convergence médiatique. Ces nouvelles pratiques sont particulièrement adaptées à un public adolescent et connecté, à qui l’on reproche souvent une désaffection de la lecture au profit des nouveaux médias. Wattpad permet de concilier culture numérique et culture de l’écrit, souvent opposées dans le sens commun. Les récits qui découlent sont des créations hybrides, collaboratives, multisupports et multimédia.

L’acquisition d’une légitimité sur Wattpad et la promotion de certains récits au rang de best sellers

Wattpad utilise aussi des outils de recommandation : la page d’accueil propose un espace « histoires que vous pourriez apprécier » et « personnes recommandées ». Les usagers de la plateforme peuvent eux-mêmes participer à ce système de recommandation en partageant un récit sur différents réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Tumblr, Google +, Pinterest. Il est également possible de voter pour une fiction, ce qui permet de la placer en haut des résultats de recherches, en plus du critère du nombre de vues qui hiérarchise ces résultats. On peut également l’ajouter à la « bibliothèque » dans une liste de lecture, qui sera ensuite disponible sur le profil. Les algorithmes de Wattpad ainsi que ces systèmes de recommandation contribuent à promouvoir certains auteurs, qui atteignent une popularité digne de certains écrivains déjà bien établis (qui eux-mêmes investissent Wattpad pour diversifier leur lectorat, à l’image de Margaret Atwood ou Paulo Coelho).

Cette production amateur est récupérée par l’industrie qui en a fait de véritables objets marketing. La publication en librairies de la fanfiction After, initialement publiée sur Wattpad, témoigne de cette récupération commerciale.

After a été écrit (principalement sur smartphone) par Anna Todd, jeune femme originaire de l’Ohio. Après avoir connu un vif succès en format numérique, les droits sont rachetés par la maison d’édition américaine Simon & Schuster, et plus tard par la Paramount pour une adaptation au cinéma. En France, c’est la maison d’édition Hugo & Cie qui a publié ce roman le 2 janvier 2015, avec un tirage exceptionnel suivi d’un succès en librairie : selon GFK France, le 18 mars 2015, Anna Todd avait vendu en France 320 000 exemplaires de ses trois tomes d’After. Le roman traite de l’histoire d’amour tumultueuse entre Tessa, jeune fille bien rangée, et Hardin avatar tatoué, piercé et torturé du chanteur Harry Styles, star du boys-band One Direction

Cette production devient ainsi un objet médiatique de masse, et est donc elle-même ouverte à des imitations, des appropriations et des détournements. Wattpad se situe ainsi à la croisée des chemins entre production amateure, réseau social, culture juvénile et culture fan. Une recette qui fonctionne et séduit, à tel point qu’elle éveille la curiosité de la concurrence : le géant du commerce en ligne Amazon a en effet lancé en mars 2015 Write On, une application concurrente sur sa liseuse Kindle. Ces laboratoires d’écriture et de lecture nous amènent à nuancer le constat alarmiste d’une désaffection des adolescents vis-à-vis de l’écrit : Wattpad est bien un lieu d’échange pour une jeunesse qui lit et écrit, selon ses propres codes et sur des supports nouveaux.

Sources

[1] GUILLAUD H., « Wattpad : le YouTube de l’écriture ? », lafeuille.blog.lemonde.fr, 2015, URL : http://lafeuille.blog.lemonde.fr/2015/04/05/wattpad-le-youtube-de-lecriture/

[2] Bilan 2014 de Wattpad (http://blog.wattpad.com/a-look-at-2014/)

[3] Récit amateur inspiré d’une œuvre (film, série télévisée, roman, jeu vidéo…) reprenant tout ou partie de l’univers de celle-ci. Pour en savoir plus, rendez-vous dans notre vestiaire : http://effeuillage-la-revue.fr/portfolio-item/le-vestiaire-des-effeuilleurs-parle-de-la-fanfiction/

[4] Site de Wattpad, rubrique « à propos de nous » (http://www.wattpad.com/about)

[5] Bilan 2013 de Wattpad (http://2013.wattpad.com/)

[6] KALINOWSKI I., « Hans-Robert Jauss et l’esthétique de la réception », in Revue germanique internationale, n°8, 1997, p. 151-172

[7] http://blog.wattpad.com/a-look-at-2014/

[8] http://2013.wattpad.com/

[9] Blog de Wattpad (http://blog.wattpad.com/wattpad-partners-with-soundcloud-to-add-audio-to-stories/)

Estelle Zeliszewski - Étudiante C3M 2015-2016