AUDIENCE VS. ANALYTICS

En France, les mesures d’audience de la télévision et de la radio sont produites par Médiamétrie, une S.A. créée en 1985 et répondant à la diversification des chaînes de télévision et de radio ainsi qu’à la privatisation d’un certain nombre d’entre elles. Médiamétrie est une société dont l’indépendance est garantie par le fait que ses clients, les médias, en sont aussi les propriétaires et que les professionnels du secteur sont présents dans ses instances de direction. La mission de Médiamétrie est de produire une mesure scientifique d’audience.

MESURE DE L’AUDIENCE DE LA TV

La mesure d’audience de la télévision en France est nommée Mediamat, elle permet de connaître l’audience de chaque programme télévisé quotidiennement et la façon dont les différents publics réagissent aux programmes. Les principaux indicateurs de l’audience sont :

  • L’audience cumulée : Il s’agit du nombre ou du pourcentage de personnes ayant eu au moins un contact avec le média étudié au cours d’une période (tranche horaire, journée, semaine, etc.), quelle qu’en soit la durée.
  • La durée d’écoute par individu : C’est la moyenne du temps passé à l’écoute des programmes diffusés par les chaînes de télévision par l’ensemble des individus composant la population étudiée.
  • La part  d’audience : il s’agit de l’indicateur le plus utilisé. Il correspond à la part que représente la durée d’écoute d’une chaîne dans la durée d’écoute totale du média télévision.

Les mesures sont effectuées sur un panel de 5000 foyers représentatifs de la population française. L’audience de Médiamétrie prend en compte les individus de plus de 4 ans présentés dans la pièce où se situe le téléviseur allumé. Des communiqués de presse sont publiés chaque semaine sur le site de Médiamétrie et sont accessibles au grand public gratuitement sur cette page. Des audiences plus détaillées sont disponibles pour les médias abonnés et clients de Médiamétrie.

Les YouTube Analytics

YouTube Analytics prend la forme de statistiques permettant de cerner une audience sur YouTube. Elle se compose de ces différents éléments :

  • La capacité à attirer des spectateurs potentiels (notion d’impression) calculée par la fréquence d’affichage des miniatures.
  • La capacité à capter leur attention (notion de vue) calculée par le taux de clics.
  • La capacité à maintenir leur intérêt (notion de durée de visionnage) calculée par le temps passé sur une vidéo.

Le nombre d’impressions ne tient pas compte des visionnages via les sources externes (autres sites web). Les impressions sont comptabilisées quand au moins 50% de la surface de la miniature doit être affichée à l’écran pendant plus d’une seconde et quand un internaute clique sur la miniature.

Le taux de clics par impression indique le pourcentage des impressions sur YouTube qui ont généré des vues. La notion de spectateur unique désigne le nombre estimé d’internautes différents ayant regardé une vidéo sur une période donnée.

L’audience sur YouTube se distingue de celle calculée par Médiamétrie par le fait qu’elle est mesurée par le site lui-même, pas par une institution indépendante. YouTube mesurant les connexions de machines elles-mêmes, la distinction entre visionnage et spectateur unique est difficile à estimer pour les annonceurs qui désapprouvent pour beaucoup la partialité du calcul d’audience de YouTube. YouTube Analytics propose ainsi un calcul très précis mais peu fiable aux yeux des annonceurs, face à Médiamétrie qui propose un calcul peu précis mais qui met les annonceurs en confiance.

Dans une volonté de mettre fin à cette ambiguïté, YouTube a accepté de laisser Nielsen Digital Ad Ratings calculer l’audience de son application mobile au Royaume-Uni, en Allemagne et Médiamétrie pour la France à partir du 17 janvier 2018. Certifiée par le CESP, cette solution permet d’évaluer l’exposition des campagnes digitales grâce à des indicateurs comparables à ceux de la télévision.

Exemple précis d’analyse de l’audience d’une chaîne YouTube

Le vidéaste Pierre Croce a sorti en janvier 2017une vidéo sur les statistiques de sa chaîne YouTube, visibles depuis l’onglet Creator Studiode sa chaîne. Dans sa vidéo « Je vous montre les stats de ma chaîne », il explique que les données statistiques sont sauvegardées sur des périodes de 28 jours, mais que des bilans sont accessibles sur 365 jours, soit sur une année entière.

Voici donc les statistiques de Pierre Croce pour l’année 2016 :

  • Il a publié 231 vidéos en un an.
  • Sa chaîne comptabilise 212.854.200 vues sur la même période.
  • La durée moyenne de visionnage est de 3:03 minutes par vidéo.
  • Au total, sa chaîne totalise 9.232.684 de mentions « j’aime » contre 159.427 mentions « je n’aime pas ».

Dans cette vidéo, il évoque les types d’appareils utilisés par les internautes pour regarder ses vidéos.
Il démontre également que les fonctionnalités de Creator Studio lui permettent d’analyser la fidélisation de son audience pour les vidéos postées pendant l’année, notamment via un graphique indiquant les fluctuations de visionnage et répartissant les vues par profils démographiques (sexe, pays…)

Enfin, il partage différentes fonctionnalités qui lui sont bien utiles en tant que créateur de contenu vidéo sur YouTube :

  • La possibilité de connaître les recherches YouTube effectuées par les internautes avant de tomber sur sa chaîne. Celui lui permet de déterminer si ses vidéos sont bien référencées.
  • La possibilité de connaître le nombre d’internautes qui se sont abonnés à sa chaîne, à la suite du visionnage d’une vidéo, et de quelle vidéo il s’agit.
  • La possibilité de connaître quelles vidéos affichent le plus grand nombre de commentaires, et donc de réactions de la part des internautes.
Thomas Gorrieri & Cyril Déjoué, étudiants du M1 Communication Médias - CELSA